Sortie scolaire du vendredi 13 février de 10h45 à 12h00

Cliquer sur les trois onglets pour faire apparaitre les différentes parties de l’article.

A quoi servait un lavoir ?

Nous sommes allés visiter le lavoir de Scolmac’h, nous y avons rencontré Maryse et René.

René nous a expliqué le rôle du lavoir, il permettait autrefois de laver le linge par les femmes, que l’on appelait les lavandières.

Aujourd’hui, le lavage du linge n’est plus réservé aux femmes et nous utilisons des machines à laver qui font gagner du temps mais qui utilisent de l’électricité.

Le matériel des lavandières était composé :

  • d’un agenouilloir (appelé aussi baquet ou carosse) : il s’agissait d’une caisse en bois garnie intérieurement de paille ou de morceaux de tissus pour protéger les genoux.
  • d’un battoir (appelé aussi tapoir) : Outil en hêtre avec lequel la lavandière battait son linge sur la pierre pour l’essorer. La taille et la forme du battoir étaient généralement ajustées à son utilisatrice.

René et Maryse nous ont appris que les lavandières discutaient beaucoup entre elles et faisaient circuler toutes les rumeurs du village.

Les conditions étaient parfois difficiles car, à l’époque, il n’y avait pas de toit au dessus du lavoir. Les lavandières pouvaient faire la lessive sous la pluie, et l’hiver, elles devaient affronter le froid de l’air et la température basse de l’eau du lavoir dans laquelle elles mettaient le linge et leurs mains.

++++Le conte de la Clarté

Ensuite, Maryse nous a conté l’histoire de la clarté.

Conte La Clarté (par Maryse Turci)

++++Les autres lavoirs de la commune

Enfin, nous avons découvert en photographie les autres lavoirs de la commune : celui de Bouillour, de Carross Combout, de Belle fontaine…

Un grand merci à Maryse Turci et René Cado pour leur temps, leurs histoires et leur gentillesse.

Article Ouest-France

Documents à télécharger